Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Vent glacial sur Sarajevo

Vent glacial sur Sarajevo

Auteur : Guillaume Ancel

Editeur : Les Belles Lettres

Carnet de guerre d'un officier en première ligne lors du siège le plus long qu'ait connu une capitale à l'époque contemporaine, Vent glacial sur Sarajevo est un témoignage sans concession sur l'ambiguïté de la politique française durant le conflit en ex-Yougoslavie.

Cette « capitale assiégée que nous n'avons pas su protéger », Guillaume Ancel la rejoint en janvier 1995 avec un bataillon de la Légion étrangère. Sarajevo est encerclée depuis déjà trois ans et sa population soumise aux tirs quotidiens des batteries d'artillerie serbes. L'équipe du capitaine Ancel a pour mission de guider les frappes des avions de l'OTAN contre elles. Des assauts sans cesse reportés, les soldats français recevant à la dernière minute les contre-ordres nécessaires pour que les Serbes ne soient jamais inquiétés. Sur le terrain, les casques bleus français comprennent qu'on ne leur a pas tout dit de leur mission et se retrouvent pris au piège.

« Six mois d'humiliation » résume Guillaume Ancel qui dresse un constat sévère des choix faits par le gouvernement d'alors. En témoignant de l'opération à laquelle il a participé, il raconte ces hommes, ces situations, cette confusion et le désarroi qui, jour après jour, ronge ces soldats impuissants.

21,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
224 pages
ISBN : 978-2-2514-4676-9
Les avis

La presse en parle

A partir de son carnet d’opérations, cet ex-officier de la Forpronu livre le récit d’une mission de six mois pendant lesquels il est confronté à une série de « non-sens militaires ». A travers ce témoignage sans concession, on découvre le quotidien d’un homme armé d’un sang-froid hors du commun. Néanmoins, au fil des humiliations infligées par son commandement, sa carapace se fissure car, à chaque fois qu’il est envoyé pour préparer une frappe aérienne contre des positions serbes, celle-ci est systématiquement annulée. Cette impuissance n’est pas seulement la sienne, mais celle de la communauté internationale. Malgré l’usage d’un certain jargon militaire avec lequel il n’est pas évident de se familiariser, ce récit demeure précieux tant il pointe les incohérences de la politique étrangère française.

Le Monde des Livres

Donnez votre avis