Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le semeur d'alphabets

Le semeur d'alphabets

Auteur :

Editeur : Presses de la Cité

Les aventures de Romain Fougères, imprimeur auvergnat, qui décide à sa retraite de transmettre son savoir en tant que bénévole...
Romain Fougères, Auvergnat né en 1927, fut élevé à la dure par sa pittoresque grand-mère Léonie, sacristine, lavandière et tuyauteuse de coiffes. Après leur cohabitation intergénérationnelle, riche en scènes de vie cocasses, Romain travailla dans l'imprimerie du journal La Montagne et exerça son métier avec passion quarante années durant.
Fort de son expérience d'«homme de lettres», d'une vie sentimentale et familiale bien remplie, Romain décide à l'heure de la retraite d'occuper les belles années qui lui restent à vivre.
Une nouvelle existence commence...

A partir d'un sujet très actuel, c'est toute une philosophie de la vie, faite de sagesse et de générosité, que nous enseigne Jean Anglade avec Le Semeur d'alphabets.

Jean Anglade est l'un des auteurs contemporains les plus prolifiques : plus de quatre-vingt-dix ouvrages (biographies, nouvelles, essais, romans...) couronnent une oeuvre remarquable, humaniste et fidèle à sa terre d'inspiration, l'Auvergne. Il aime se décrire comme un «romancier réaliste». Ses derniers romans aux Presses de la Cité : L'Ecureuil des vignes, Une étrange entreprise, Le Temps et la Paille et Les Ventres jaunes.

20,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
342 pages
ISBN : 978-2-2580-7277-0
Extrait

J'ai une dent qui me fait mal. Une prémolaire. Elle ne devrait pas : mon dentiste s'est occupé d'elle il y a deux mois. Malgré le plombage, elle reste douloureuse. Alors que ma tête repose sur l'oreiller, j'entends dans la couronne de cette malheureuse le toc-toc que lui communiquent les battements de mon coeur. Elle m'empêche de dormir. Près de moi, ma femme Jocy ronflotte. Nous occupons des lits jumeaux, elle ne s'aperçoit aucunement de mes insomnies. C'est une forte dormeuse. Alors, j'entre en communication avec ma dent :
- Toc-toc, toc-toc ! Et maintenant ?
- Maintenant quoi ?
- Comment vas-tu occuper les années qu'il te reste à vivre ?
- En divers bricolages. Tu le sais, je suis un bricoleur de premier ordre.
- Tu as tout bricolé dans ton appartement. Retapissé les murs. Repeint les plafonds. Restauré une commode du XVIIIe. Tu sculptes la pierre et le bois. Tu ne vas pas bricoler jusqu'à la fin de tes jours !
- J'y réfléchirai. J'y réfléchirai.
Impossible d'attraper le sommeil. A ce vin d'honneur, j'ai bu trop de Champagne. Si à notre retour un flic m'avait arrêté, il m'enlevait mon permis. Heureusement, il pleuvait. Les flics ne sortent pas quand il pleut. A cause de la fable express.
- Quelle fable express ?
- A Ventrée de la rue du Bac I Et de la rue Cherubini, / Un agent debout sous la pluie, / Malgré l'orage et son ennui, / Se tenait un matin de Pâques. / Moralité : Flic, flaque.
- Très drôle. C'est de La Fontaine ?
- Non. De Vialatte, je crois.
- Tu n'es jamais sûr de rien.
- Je suis sûr d'être depuis ce soir un heureux retraité de l'imprimerie inventée par Gutenberg. A moins que ce soit par monsieur Pi Ching, un Chinois du XIe siècle. Ou par Laurent Coster, un Hollandais de Haarlem. J'hésite. Après quarante années de travaux parmi les alphabets, me voici au douzième étage de la tour des Cheix, qui en compte quatorze, à Royat, commune proche de Chamalières et de Clermont-Ferrand. En droit de me dire : «On ne t'attend plus à La Montagne pour corriger les fautes d'orthographe ou de français des rédacteurs.» Demain, sans regarder ma montre, je pourrai contempler le magnifique paysage qui s'offre de ma fenêtre. A gauche, le puy de Chateix sur lequel est construit un restaurant de luxe avec terrasses, arcades, fausses ruines. Il porte le nom de Paradis. Ne cherchez pas ailleurs : le paradis est à Royat. L'accueil, la cuisine, les vins, les serveuses y sont paradisiaques.

Donnez votre avis