Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Les grands esprits ont toujours tort

Les grands esprits ont toujours tort

De Galilée à Diesel, les savants maudits qui ont changé notre vie

Auteur : Jean-Baptiste Giraud

Editeur : Editions du Moment

Si Antonio Meucci est bel et bien le véritable père du téléphone, c'est le célèbre Graham Bell qui s'est approprié le projet de brevet et le prototype du génial Italien pour... six dollars ! Galilée, pour avoir affirmé après Copernic que la terre tournait autour du soleil, finit sa vie dans une prison dorée au Vatican. Nicolas Appert, à l'origine de la conserve appertisée que nous connaissons tous, est mort clochard. Gutenberg, concepteur de l'imprimerie moderne, s'est vu dépossédé par des spéculateurs avides.

Les inventeurs présentés dans cet ouvrage ont tous bouleversé l'histoire de l'Humanité.

Leurs découvertes peuplent notre vie quotidienne. Pourtant, tous ont souffert de leur vivant, incompris, arnaqués, oubliés ou encore méprisés pour avoir eu raison trop tôt. Ils ont dû se battre afin de faire reconnaître la portée de leur invention, ou simplement faire valoir leurs droits sur celles-ci. A travers le récit de leurs vies et de leurs combats, ce livre rend un hommage légitime à ces incompris de la science.

Jean-Baptiste Giraud, journaliste, a fondé l'hebdomadaire Economie Matin en 2004. Présentateur et chroniqueur scientifique pendant 9 ans, il a conçu de nombreux programmes de vulgarisation à la radio et à la télévision, notamment pour BFM et TF1. 77 a également publié Combien ça coûte, Combien ça rapporte (Eyrolles, janvier 2007).

19,95 €
Vendeur : Amazon
Parution :
237 pages
ISBN : 978-2-3541-7004-2
Extrait

Gutemberg
Non seulement les grands esprits avant-gardistes ont dû se battre de leur vivant pour faire connaître et reconnaître leurs découvertes, dont ils ne mesuraient pas toujours l'impact sur l'histoire de l'humanité, mais très souvent, ils ont laissé derrière eux un flou documentaire qui donne lieu à des querelles d'historiens sans fin. Voilà six siècles que l'imprimerie existe et que l'on ne compte plus les enquêtes biographiques douteuses sur Gutenberg, les escroqueries avec faux documents à l'appui, les versions romanesques et sentimentales, comme les multiples revendications de la paternité de l'invention. Il semble exister plus de légendes que de faits avérés pour la défense de Gutenberg. Une chose est néanmoins certaine : Gutenberg est reconnu comme l'inventeur de l'imprimerie. Ce sont plutôt les détails qui posent problème... Autre élément biographique indiscutable, Gutenberg avait un sale caractère. Peut-être était-ce un trait de son génie ?
Johann Gensfleish zur Laden zum Gutenberg est né à Mayence en Allemagne, entre 1394 et 1400, dans une famille patricienne. Son père, négociant, est sociétaire de l'Hôtel des monnaies et maître de comptes au conseil municipal. À une époque où savoir lire et écrire est rare, le jeune Johann est un privilégié qui fait des études, apprend le latin et le grec. La situation est tendue entre les patriciens et les guildes (corporations de marchands-artisans). La famille de Gutenberg est contrainte plusieurs fois à l'exil. En 1430, malgré la réconciliation, Johann Gutenberg refuse de revenir dans sa ville natale et s'installe à Strasbourg. Les guildes qui ont pris le pouvoir municipal à Mayence refusent de lui payer ses rentes de patricien, ce qui le met bien évidemment dans l'embarras. Aussi, quand le représentant des guildes mayençaises se présente à Strasbourg, Gutenberg ne s'embarrasse pas de manières. Il le fait emprisonner et obtient le paiement de ses rentes. On apprend de ce premier épisode qu'il est un homme décidé, culotté et, surtout, habitué des tribunaux. Ce qui n'en fait pas forcément un homme habile. Ainsi, poursuivi par une jeune femme pour rupture de promesse de mariage - on apprend encore aujourd'hui en faculté de droit la «promesse dolosive» et le sort de la bague de fiançailles, selon qu'elle est «de famille» ou non - il aggrave son cas en insultant un témoin. Le voilà donc condamné pour dol et il doit s'acquitter d'une amende auprès du témoin. Premiers démêlés judiciaires...

Donnez votre avis