Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Une vie pour se mettre au monde

Une vie pour se mettre au monde

Auteur(s) : ,

Editeur : Carnets Nord

La publicité Dove avait pour slogan sur la photo d’une vielle femme magnifique et lumineuse : « Ridée ou radieuse » ? Aujourd’hui, quand on pense « vieillir » on pense « perdre », perdre sa force, perdre son travail (la retraite), perdre sa place dans la société. Ce mot est devenu péjoratif. Les crèmes ne sont plus « anti-rides » mais « anti-âge » et les peurs concernant le fait de vieillir, dans une société qui en refuse même l’idée, sont nombreuses : la peur de ne plus séduire, la peur de peser sur son entourage, la peur de la dépendance, de la maladie, la peur de la maison de retraite, la peur de (mal) mourir. Mais il existe plusieurs étapes et surtout plusieurs « naissances » dans une vie, la première est évidente, physique, les autres passent souvent inaperçues. Quant au temps, il ne « soustrait » pas forcément, il « augmente » aussi nos visions, notre expérience, nos capacités, nos perceptions. Á la recherche du temps perdu de Marcel Proust ne dit pas autre chose, le temps n’est pas perdu mais mémoire.

Fruit d’un séminaire sur le « bien vieillir » qu’ont animé la psychologue Marie de Hennezel et le philosophe Bertrand Vergely, ce livre est un dialogue chaleureux et plein d’humanité autour de notions qu’on ne distingue plus aujourd’hui mais qui sont tout en nuances : vieillir, mûrir et (s’) accomplir. Vieillir, c’est le temps de l’âme, passer de ce que l’on « a » à ce que l’on « est » ; mûrir c’est vieillir bien, c’est approfondir, prendre de l’épaisseur, de la densité, de la hauteur, c’est aussi transmettre. C’est ce qui distingue le fruit vert du fruit mûr. Accomplir sa vie c’est mettre le mot « fin », comme dans une œuvre d’art dont chaque étape constitue un tout nécessaire.

Il ne s’agit pas de faire de la méthode Coué, de nier les événements dramatiques ou la maladie, mais d’apprendre à accepter la vie et ce qu’elle vous apporte pour faire corps avec ce qui advient et rester dans l’émerveillement.

On sort de cette lecture, quel que soit son âge, extrêmement positif et joyeux.

Marie de Hennezel est psychologue, auteure de La Mort intime (300 000 exemplaires en grand format, 700 000 en poche) et de La chaleur du cœur empêche nos corps de rouiller (100 000 exemplaires). Bertrand Vergely est philosophe. Il a écrit une Petite philosophie du bonheur et Le Silence de Dieu.

17,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
222 pages
ISBN : 978-2-3553-6041-1
Des mêmes auteurs
Retour à l'émerveillement [Poche]
Le Silence de Dieu - Face aux malheurs du monde [Poche]
Traité de résistance pour le monde qui vient
Qu'est-ce-qui arrive à... l'Europe ?
Donnez votre avis