Recherche
Plus d'un million de livres référencés
L'enfant bleu

L'enfant bleu

Auteur :

Editeur : Actes Sud

Sélection Rue des Livres

A Paris, dans un hôpital de jour, Véronique, psychanalyste, prend en charge Orion, un jeune adolescent gravement perturbé. Malgré ses difficultés, elle discerne qu'il est doué d'une imagination puissante et entreprend de l'orienter vers le dessin et la sculpture. Les chemins de la création et ceux de la vie quotidienne sont semés d'incertitudes et d'échecs, mais dans ses "dictées d'angoisse", Orion parvient à s'ouvrir à la parole et à mettre en mots ce qui le hante. Au fil des années et suivant des voies inusitées, l'œuvre - l'œuvre intérieure et l'œuvre artistique - apparaît et s'affirme. Le délire, la confusion, les surprenants effets de l'art en actes, la patience des déliants qui partagent les efforts du "peuple du désastre" (les handicapés), le mystère indicible de la souffrance que combat l'opiniâtre espérance, tels sont les thèmes de ce livre où Henry Bauchau a versé beaucoup de son expérience de la psychose et de l'analyse pour atteindre, au-delà du vécu, à la vie du roman. Sous le signe de l'espoir, la présence fugitive de "l'enfant bleu" éclaire Orion et Véronique sur un chemin de compassion.

9,70 €
Vendeur : Amazon
Parution :
Format: Poche
442 pages
Collection : Babel
ISBN : 978-2-7427-5840-1
Les avis

L'avis de Rue des livres

Une jeune psychothérapeute, doit s’occuper, dans le cadre d’un hôpital de jour d’un adolescent psychotique gravement perturbé. Jour après jour, l’auteur nous fait découvrir avec une extrême justesse, sans fausse pudeur et sans fausse compassion, le monde d’Orion avec ses frayeurs, ses angoisses …. Mais ce qui fait, pour ma part, la richesse de ce livre, c’est la manière dont Henri Bachau nous amène à comprendre comment s’établit la relation entre Orion et sa « psychoprof », ce que sont les réels questionnements de cette jeune femme et tous les moyens professionnels et personnels elle utilise pour accompagner ce jeune garçon. La « dictée d’angoisse » en est sans doute le meilleur exemple.
Marie-Laure

Donnez votre avis