Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Tout est bien qui finit bien

Tout est bien qui finit bien

Auteur : Robert Hill

Editeur : Rivages

Myrmy est une femme d’action en talons hauts, rédactrice dans une agence publicitaire sur Madison Avenue. Son mari, Dan, un homme de tourment, vétéran de deux guerres, vendeur de cravates est chargé de cuisiner à la maison.
Elle croque la vie à belles dents pendant que lui souffre en silence des séquelles d’une expérience militaire sur la radioactivité. Ils s’aiment. Avec humour, peur, vulnérabilité, audace. Ils appartiennent à la classe moyenne aisée, viennent d’emménager dans une banlieue chic de New York et ont trois garçons qui grandissent. Nous sommes au début des années 60.
Sur cette trame quotidienne - le couple, la famille, la middle class, véritable standard du roman américain depuis Carver - Robert Hill a bâti une œuvre d’art radicale.

Exubérant, rythmé comme une chanson, le premier roman de Robert Hill n’est pas seulement futé ; il est brillant, racé, et offre non pas un roman spectaculaire mais un roman existentiel. À travers Myrmy et Dan, qui racontent alternativement l’histoire de leur mariage vingt ans durant, le lecteur, captivé, est délicieusement renvoyé à sa propre expérience du temps : minuscules instants qui font mouche, longs moments dont on ne sait plus depuis quand ils durent, souvenirs et points de vue recomposés à l’infini.

Certains critiques américains ont évoqué à juste titre Cheever, Yates et Rick Moody à propos de Tout est bien qui finit bien.

Robert Hill est rédacteur publicitaire dans le milieu du cinéma. Il rédige également des demandes de subventions pour des associations à but non lucratif. Il vit à Portland dans l’Oregon.

Traduit de l'Anglais (Etats-Unis) par Emmanuelle Fletcher

17,45 €
Vendeur : Amazon
Parution :
ISBN : 978-2-7436-1716-5
Donnez votre avis