Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Eloge de la négligence

Eloge de la négligence

Auteur : Fronton

Editeur : Rivages Poche

Du grand orateur qu’était Marcus Cornélius Fronton (vers 95-166 apr. J.-C.), il ne reste rien, ou presque, sinon un ensemble de lettres rédigées en grec et en latin, redécouvert au XIXe siècle et publié pour la première fois en 1823. Parmi elles, les plus frappantes sont celles adressées à l’empereur Marc Aurèle, dont Fronton était le précepteur. La correspondance entretenue entre les deux hommes nous touche au premier abord par son incroyable dimension affective, presque passionnelle, qui peut d’ailleurs choquer de nos jours par son exaltation. Mais il n’en était rien sous les Antonins. Déclarer ainsi son affection au jeune prince était courant et très bien vu. D’ailleurs le grand amour de Fronton, l’amour de sa vie, c’était la rhétorique.

Il ne faut donc pas oublier que cette correspondance revêt aussi et surtout un caractère pédagogique : le rapport mutuel d’amant à aimé ne fait qu’un avec celui de maître à disciple. Ainsi, les éloges paradoxaux, dont l’Eloge de la négligence est le meilleur exemple, font partie de l’éducation rhétorique du prince. Mais ces éloges, qui ne sont pas dénués d’humour, possèdent à nos yeux une autre dimension que la présente traduction tente d’explorer. Parmi le grand nombre de lettres signées par Fronton, nous avons choisi celles qui reposaient le plus sur ces notions d’éloge et de paradoxe souvent sous-jacentes, furtives et plaisantes. Le cercle des destinataires s’est donc élargi à l’entourage de Marc-Aurèle et de Fronton (Domitia Lucilla, Lucius Vérus, Hérode Atticus, Appien d’Alexandrie), pour nous permettre de goûter la vie intellectuelle du IIe siècle et d’assister à de véritables joutes rhétoriques, comme la curieuse controverse sur le sommeil.

Il est certes difficile de saisir la gloire dont Fronton a joui de son vivant, et l’on s’étonne souvent de sa renommée posthume entretenue par les rhéteurs et les grammairiens antiques. Mais ce qu’il nous apporte aujourd’hui réside à nos yeux dans cette manière particulière de saper les préjugés, d’envisager le réel dans toute la richesse de ses contradictions, dans cette vision renversée qui est l’apanage de l’éloge paradoxal.

Préface et annotation de Nicolas Waquet

Traduit du Latin par Nicolas Waquet

7,65 €
Vendeur : Amazon
Parution :
Format: Poche
134 pages
ISBN : 978-2-7436-1729-5
Donnez votre avis