Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Régions polaires : quels enjeux ?

Régions polaires : quels enjeux ?

Auteur : Yves Frenot

Editeur : Pommier

Un continent - un océan.
Pour beaucoup d'entre nous, des territoires mythiques.
Tant en Arctique qu'en Antarctique, les régions polaires sont aujourd'hui sous les feux de l'actualité parce que les recherches scientifiques récentes ont montré que ces régions, particulièrement sensibles aux changements environnementaux, jouent un rôle essentiel dans le fonctionnement de notre planète à travers, par exemple, la circulation des océans et des masses d'air sous toutes les latitudes.
Ce livre rappelle ce qui fait la particularité de ces milieux extrêmes en évoquant les menaces qui pèsent sur ces écosystèmes originaux. Il met aussi en avant les recherches qui y sont menées dont la plupart reflètent les préoccupations sociétales contemporaines : réchauffement climatique, dépression de la couche d'ozone ou encore érosion de la biodiversité.

Yves Frenot est Directeur de recherche au CNRS et directeur adjoint chargé des programmes scientifiques à l'Institut Polaire Français Paul-Emile Victor (IPEV), à Brest; il est également vice-président du Comité pour la protection de l'environnement du traité sur l'Antarctique.

6,90 €
Vendeur : Amazon
Parution :
126 pages
ISBN : 978-2-7465-0334-2
Extrait

S'il existe encore sur la planète des lieux qui fascinent et font rêver le plus grand nombre, ce sont bien les régions polaires. Terres mythiques, mal connues et donc propices à l'imaginaire, les pôles sont pour le grand public des régions plus ou moins inaccessibles, au climat extrêmement froid, où se mêlent confusément Eskimos, ours et manchots, une de ces rares zones encore vierges que l'homme n'a pas réussi à défigurer et un de ses derniers terrains d'aventure. Que ce soient James Cook (1728-1779) ou Robert Peary (1856-1920), qui se disputent encore aujourd'hui la découverte du pôle Nord, Robert Falcon Scott (1868-1912) et Roald Amundsen (1872-1928) au pôle Sud ou, plus tardivement, Paul-Émile Victor (1907-1995) au Groenland, tous ont acquis, parfois au prix de leur vie, le statut d'explorateurs de l'extrême et ont contribué, par leurs récits, à forger cette attraction pour les pôles dans l'imaginaire collectif.
Les pôles sont à la fois tout cela, mais aussi bien d'autres choses. Et leur image est en train d'évoluer, en particulier parce que les grands médias commencent à s'y intéresser davantage. D'abord parce que la prise de conscience «environnementaliste» a progressé au sein de nos sociétés occidentales et que, dans ce domaine, les contrées polaires apparaissent hautement symboliques. Mais aussi parce que les recherches scientifiques récentes qui mettent en évidence leur rôle majeur dans le fonctionnement général de la planète commencent à se diffuser largement dans le grand public, de plus en plus sensible aux prévisions de bouleversements climatiques, et aussi, bien que plus difficilement, chez les politiques et les décideurs économiques. Ces territoires, sources de profits potentiels, font aussi l'objet de convoitises, que ce soit dans le secteur du tourisme ou dans celui des ressources naturelles (pétrole, gaz, poissons), qui sont certes encore difficiles à exploiter mais qui risquent de devenir particulièrement attrayantes dans les années à venir.

Donnez votre avis