Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Mères

Mères

Auteur :

Editeur : Syrtes

Sélection Rue des Livres

Dans la Bulgarie postcommuniste, les destins de sept adolescents, élèves dans le même lycée, se croisent dans le chaos qui les entoure et les désarrois familiaux. En «mal de mère», Andreia, Lia, Dana, Alexander, Nicola, Deyann et Kalina vivent, chacun à leur manière, les souffrances de l'enfance ou la démission des parents. Dans ce chaos, le rêve d'une vie meilleure est incarné par Yavora, leur nouveau professeur, qui sait écouter et panser toutes les plaies. Et surtout garder l'espoir, malgré tout. De cette rencontre, les adolescents sortiront transfigurés mais détruits.

Mères a été inspiré à son auteur par un fait divers d'une violence inexplicable dans un lycée bulgare, signe que dans cette société toutes les limites ont été dépassées. Le roman suscite beaucoup de questions d'une terrible actualité et son titre est exemplaire : comment être mère lorsqu'on a été soi-même brisée par l'arbitraire ou lorsqu'on a eu un enfant trop jeune et pas vraiment désiré ?

L'écriture de Dimova, au rythme effréné, haletant, bouscule les conventions et nous laisse bouleversés et sans voix. Mères confirme ainsi la naissance d'un grand écrivain qui mérite d'être découvert par le public français.

22,31 €
Vendeur : Amazon
Parution :
217 pages
ISBN : 978-2-8454-5124-7
Les avis

La presse en parle

Elle a longtemps vécu à l'ombre de son père, Dimitar Dimov, écrivain réputé en Bulgarie, qui fut souvent harcelé par le régime communiste. Reconnue à 27 ans comme une dramaturge importante (onze pièces), elle vit très mal le changement des valeurs morales qui a suivi la chute du mur de Berlin...
Ce roman surprend par sa force, son écriture saccadée, haletante. Il est construit autour de sept récits d'adolescents égoïstes - trois garçons et quatre filles - qui vouent un amour sans bornes à leur professeur, Yavora, un être plein de compassion et d'amour qui remplit le vide laissé par leurs mères et trouvera pourtant entre leurs mains une mort atroce, quasiment sacrificielle. Fortement influencée par Dostoïevski, Théodora Dimova avoue qu'elle est orthodoxe et croyante et qu'elle a parcouru un chemin spirituel personnel qui explique sans doute la fin de ce roman bouleversant.

Vos avis

très beau livre...

neptune

Donnez votre avis