Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le journal de Goebbels

Le journal de Goebbels

Auteur : Joseph Paul Goebbels

Editeur : Tallandier

Joseph Goebbels (1897-1945), propagandiste en chef du nazisme et ultime dauphin de Hitler, a tenu son journal de 1923 à 1945. Un document qui constitue un témoignage exceptionnel sur la montée, le règne et la chute du nazisme.
Le présent volume présente au public français 500 journées des années 1933-1939. Il fait suite aux volumes 1923-1933 et 1943-1945 et précède le volume 1939-1942, à paraître en 2008. Ces passages inédits pour la plupart, sont traduits d'originaux conservés à Moscou après 1945 et édités depuis 1992 par l'Institut d'histoire contemporaine de Munich.
Joseph Goebbels est, durant ces années, un personnage clef du régime nazi : ministre de l'Éducation populaire et de la Propagande, président de la Chambre de la culture du Reich, Gauleiter de Berlin.
Le Journal est d'abord une chronique de la prise de pouvoir en 1933-1934 : incendie du Reichstag, suppression des partis et des libertés, création des camps de concentration, mise au pas des Länder, Nuit des longs couteaux... Il éclaire surtout le ralliement des élites et l'adhésion de la majorité du peuple allemand à la personne de Hitler.
Goebbels met l'écrit, la radio, le cinéma, les arts au service exclusif du Führer et de son régime. Il règne en petit-maître sur une vie mondaine « épurée » de ses éléments juifs et « dégénérés ». Il excelle dans la mise en scène des « coups » de politique extérieure et surtout dans la création de grands événements : fête du travail allemand en 1933, congrès de Nuremberg en 1935, jeux Olympiques de 1936...
Dans le même temps, le Journal témoigne de son rôle central dans le triomphe de l'antisémitisme en Allemagne : c'est lui qui lance le boycott des commerçants juifs en 1933 et qui lance les militants nazis dans les rues pour le pogrome de la Nuit de cristal en 1938. Mais le Journal ne s'arrête pas aux seules sphères de compétence du propagandiste. D'abord parce qu'il témoigne de la férocité des luttes de pouvoir autour de Hitler : Goebbels lui-même joue un rôle essentiel dans l'élimination du clan SA et de son « ami » Röhm, pendant la Nuit des longs couteaux (29-30 juin 1934). Ensuite, parce que Goebbels aspirait à être, plus que le chantre, le second de Hitler : il se présente en exécutant de la politique antisémite, en spécialiste du réarmement et de l'économie, en diplomate avisé...
À travers ses outrances, ses silences et ses mensonges mêmes, le Journal offre un éclairage unique, de l'intérieur, sur l'ensemble du Troisième Reich.

35,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
968 pages
ISBN : 978-2-8473-4461-5
Donnez votre avis