Recherche
Plus d'un million de livres référencés
La Nature morte

La Nature morte

Ou La place des choses, L'objet et son lieu dans l'art occidental

Auteur : Etienne Jollet

Editeur : Hazan

La nature morte est habituellement étudiée en mettant l'accent sur la signification symbolique des objets, en rapport avec la tradition de la " vanité ", ou bien sur la seule modalité de la présence, qui n'en est finalement que la forme profane.
Dans les deux cas, l'objet vaut indépendamment de son contexte. Sans nier la pertinence de telles approches, cet ouvrage souhaite montrer qu'elles peuvent être enrichies par l'étude de la localisation des motifs. Celle-ci revêt une signification dont il s'agit de traduire les mutations historiques parfois complexes : la question de la localisation est en effet à entendre de manière dynamique et non statique, associant au lieu représenté les lieux d'origine et de destination. La réflexion sur le " lieu de l'objet " permet de rendre compte des mutations qui s'opèrent, à partir du modèle romain et jusqu'à la période moderne, à propos du lieu fictif où les objets sont figurés, mais aussi de l'espace réel dans lequel la représentation prend place - souvent selon une logique de
trompe-l'œil ".
Le rapport au monde extérieur, qui triomphe avec la découverte des nouveaux continents, se traduit par l'instauration d'un jeu complexe entre motifs exotiques et motifs vernaculaires, écho du nouveau statut de l'objet, celui de marchandise, comme de son support : le tableau désormais autonome et déplaçable. Dans ce monde en mouvement, la nature morte joue de son rapport au " lieu de l'homme ", représenté ou non, éloigné ou non, familier ou non des motifs représentés : présence et absence de l'homme qui hante le genre au moins jusqu'à la fin du XIXe siècle. Le XXe siècle sera plutôt celui du questionnement du " lieu de l'art " : où se situe la nature morte ? Au fur et à mesure que le genre disparaît en tant que tel, les objets que celle-ci dépeignait envahissent désormais l'espace du spectateur. Est-il encore possible pour l'objet d'enrichir notre rapport au monde en disant à la fois le lien et l'isolement, la localisation et le hors-lieu, la présentation de la marchandise et le retrait de la chose hors d'un monde de communication généralisée ? En cela, les rapports de l'objet et de son lieu relèvent d'un questionnement aujourd'hui vital, celui des limites simultanément conceptuelles et topographiques de l'ouvre d'art.

45,65 €
Vendeur : Amazon
Parution :
340 pages
ISBN : 978-2-8502-5984-5
Donnez votre avis