Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Connaissance des Pères de l'Eglise : Le Judeo christianisme n°117

Connaissance des Pères de l'Eglise : Le Judeo christianisme n°117

Auteur(s) : Anne-Marie Vannier, Simon Claude Mimouni, Daniel Vigne, Bernard Pouderon, Collectif

Editeur : Nouvelle Cité

" Les premières convictions concernant Jésus et, en correspondance avec elles, la dévotion envers lui qui connurent une si large expansion au premier âge chrétien, furent assez solides pour nourrir les efforts vigoureux et soutenus déployés pour articuler la foi chrétienne en formulations doctrinales convaincantes. De plus, dans les cercles des adeptes du 1er siècle, la dévotion à Jésus considéré comme divin a éclaté de façon soudaine et rapide, non pas de manière graduelle et tardivement. Pour être plus précis, les origines se situent dans les cercles chrétiens et juifs des toutes premières années. C'est confondre ses désirs avec la réalité que de vouloir expliquer encore la vénération de Jésus comme divin par l'influence décisive de la religion païenne et par l'afflux des convertis du paganisme, et de la caractériser comme un développement tardif et progressif. Bien au contraire, la dévotion à Jésus comme le "Seigneur" à qui l'on devait un culte d'adoration et une totale obéissance était largement répandue ; elle n'était point limitée ou imputable à des cercles particuliers, tels les "hellénistes" ou des chrétiens de la gentilité appartenant à un supposé "culte du Christ" syrien. Au milieu de la diversité du christianisme à son premier âge, la foi dans le statut divin de Jésus était un fait étonnamment commun [...]. En outre, en dépit de la diversité, il est tout aussi évident que Jésus tenait la place centrale dans toutes les formes de christianisme au premier âge, proto-orthodoxes ou autres, dont nous puissions fournir une description un peu assurée. Cette centralité de Jésus et le caractère unique de son statut dans les différentes convictions religieuses des chrétiens du premier âge appelaient, presque inévitablement, une nouvelle conception de Dieu [...]. L'ensemble de l'enseignement chrétien proto-orthodoxe sur Dieu intégrait de façon critique de nouveaux éléments. Les chrétiens professaient certes avec force l'allégeance unique au Dieu de l'Ancien Testament et leur monothéisme exclusif a affronté parfois l'épreuve des menaces de mort. Mais ils n'en ont pas moins postulé aussi, comme appartenant de quelque manière au Dieu unique qu'ils adoraient à l'exclusion de tout autre, une pluralité réelle et radicale, au départ centrée davantage sur le "Père" et le "Fils". Cela signifie que la plus ancienne foi chrétienne en Jésus a contribué à modeler littéralement le monothéisme hérité de la tradition juive ou biblique, en prenant tout d'abord les choses dans une perspective "binaire", même si par la suite c'est un modèle trinitaire qui s'imposa. "

10,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
64 pages
ISBN : 978-2-8531-3607-5
Donnez votre avis