Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le Marchand de passés

Le Marchand de passés

Auteur :

Editeur : Editions Métailié

A Luanda, à la fin de la guerre révolutionnaire, Félix Ventura, le bouquiniste albinos, exerce une activité étrange : il crée de faux passés qu'il vend aux nouveaux riches. Ses clients sont des entrepreneurs prospères, des hommes politiques, des généraux et la bourgeoisie angolaise naissante, tous ont assuré leur avenir. Il leur faut donc transmettre à leurs enfants un bon passé. Félix leur construit des généalogies flatteuses, des portraits d'ancêtres, des mémoires brillantes. Il en vit bien, jusqu'à l'arrivée d'un mystérieux étranger à la recherche d'une identité angolaise. Alors, dans un vertige, le passé envahit le présent et tout bascule. La jeune photographe obsédée par la lumière retrouve, elle aussi, un passé, de même que le gecko qui rêve sur le mur, tout un réseau irrationnel se met en place et l'impossible arrive. Satire féroce et pleine d'humour de la société angolaise, ce Marchand de passés est surtout une réflexion sur la construction de la mémoire et ses ambiguïtés.

15,50 €
Vendeur : Amazon
Parution :
131 pages
ISBN : 978-2-8642-4567-4
Les avis

Nous sommes en Angola, à la fin de la guerre révolutionnaire. Félix Ventura, bouquiniste albinos, s’est construit comme spécialité d’inventer puis de vendre de faux passés à des hommes politiques, des généraux, des hommes d’affaire... Le gecko, petit lézard qui court sur les murs, l’observe, nous raconte, et nous fait part de ses réflexions toute personnelles, pleines d’humour, de poésie et d’intelligence. Arrive un mystérieux étranger qui souhaite s’acheter une identité et un passé angolais. Devenu José Buchmann, il part à la recherche de sa mère inventée. Une jeune photographe, capable de reconnaître un lieu uniquement à sa lumière, va croiser sa route chez Félix Ventura. Un très beau roman sur la mémoire et ses ambiguïtés, à l’atmosphère et aux personnages attachants (y compris cet étonnant gecko qui, lui aussi, a un passé...).

Corinne

Donnez votre avis