Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Chagaret

Chagaret

Auteur : Marie-Claire Cardinal

Editeur : Jourdan Le Clercq (Editions)

Un parcours atypique et passionnant. Le récit commence dans les douves de la citadelle du Caire construite par le légendaire Saladin; elle gît agonisante en sarouel et chemise, jetée comme Jézabel (reine des Juifs) du haut des douves par une rivale criminelle, privée de sépulture ... Un croisé, Laurent Cardinal, l'ancêtre de l'auteure, la recueille et lui jure de conter son histoire à tous ceux qui voudraient occulter son rayonnement. Ce roman historique retrace avec fougue et féminisme, mais aussi avec rigueur historique le parcours d'une esclave mamelouke, offerte au Khalife de Bagdad El Mustacim, cédée à un roi Ayyoubide, descendant de Saladin, qui en fi t sa seule et adorée épouse, qui partagea le pouvoir avec elle, qui l'aima jusqu'à sa mort glorieuse à Mansourah, devant les croisés de Louis IX venu conquérir l'Egypte. Elle cacha la mort de son mari et avec les mamelouks, ces guerriers esclaves, elle va vaincre les hordes de croisés, les bouter hors d'Egypte mais aussi de Jérusalem, remettre le pouvoir royal à l'héritier légitime Touran Shah, prendre en otage les francs et Louis IX (le futur Saint Louis), exiger de la France une rançon énorme pour leur libération, mettre Saint Louis au fer, comme un vulgaire malfaiteur. Mais "l'héritier", Touran Shah se montrera ingrat avec cette guerrière redoutable et succombera sous les coups de la vindicte mamelouke. Ces mêmes mamelouks, la nommeront "reine d'Egypte, de Syrie et de Mésopotamie", mais le Khalife de Bagdad refusa l'investiture royale à une "ajam" une "impure" mais surtout à une femme. Pourtant, elle continuera à régner comme l'auteure en apporte la preuve dans l'ouvrage (un décret signé de son sceau royal 6 années après sa soi-disant abdication), son sultan de mari Ayback (le second) ne faisant fonction que d'Atabek (chef des armées) mais les apparences sont sauves. Elle assassinera Aybak qui souhaite prendre une autre épouse, elle qui fut toujours l'unique, la seule, épouse des deux sultans. Elle fut elle même assassinée, à coups de socques, au Hammam par une épouse évincée, et jetée plus morte que vive du haut des douves de la citadelle du Caire. Elle innova beaucoup comme les mamelouks qui vont régner trois siècles sur l'Orient, ces "Turcs d'Alla", qui repoussèrent les francs mais aussi les hordes mongoles qui vont déferler sur l'Egypte. Elle était une femme "moderne" qui assumait le pouvoir, dirigeait des troupes, légiférait, rendait la justice, tout cela en sarouel et chemises de lin, tatouée, les dents blanchies et écartées selon les normes mameloukes. Elle fut la première Reine de la dynastie mamelouke d'Egypte et à ce jour restera la dernière, Chagaret, la dernière Reine d'Egypte. Pour que l'Histoire se souvienne de cette seule reine Esclave en terre d'Islam.
Marie Claire Cardinal possède un master en communications sociales et études européennes de l'université de Louvain. Elle séjourne très souvent dans cette "seconde patrie", l'Egypte qui est chère à son coeur. Elle connaît très bien les différents mouvements sociaux et politiques qui traversent le pays.

21,90 €
Vendeur : Amazon
Parution :
416 pages
ISBN : 978-2-8746-6109-9
Donnez votre avis