Recherche
Plus d'un million de livres référencés
Le bouleau de Baffou

Le bouleau de Baffou

Si loin, si près, la Sologne

Auteur : Michel Régnier

Editeur : Demeter

Originaire de Sologne, un ingénieur attaché à la construction des ponts revient au pays qu’il n’a jamais vraiment quitté. Marquée par l’Occupation, son enfance l’a suivi partout, avec l’image d’une camarade de vacances morte à onze ans dans une chambre à gaz de Birkenau. Sur trois continents, durant toute une vie, la Sologne a gardé en lui son double visage. La terre des paysans modestes et chaleureux, entre les forêts, les landes et les étangs ; un pays où la nature fond ses pastels et ses aquarelles dans le miroir des roselières et la brique des villages. Mais aussi la terre des tragédies, des martyrs de la Résistance, des héroïsmes qui n’ont pu effacer toute la grisaille des années perdues.

En Sologne profonde, au Cameroun et au Brésil, l’ingénieur Laurent Devernois découvre l’affection, l’amitié, l’amour, par des chemins qui ne sont pas toujours les plus courts, et avec dans l’âme une éternelle amie d’enfance devenue l’étoile de sa vie. Rose et Rosa, deux noms, deux regards qui se confondent, qui deviennent le même soleil d’une Sologne au centre du monde.

Michel Régnier a réalisé de nombreux films documentaires dans les trois Amériques, en Europe, Afrique et Asie, traitant d’urbanisme, d’éducation, de santé, de développement et de conflits sociopolitiques. Il est, depuis le début de sa carrière, membre des Citoyens du Monde et la plupart de ses films et de ses livres s’inscrivent dans la recherche d’une meilleure compréhension Nord-Sud. Après avoir parcouru le monde, sa caméra au poing et avec un immense désir de connaître les hommes, les oubliés, les exclus, les opprimés, Michel Régnier est revenu dans les lieux de son enfance. Revenir en Sologne, bien loin du Québec où il vit depuis de longues années, c’est retrouver les derniers témoins d’une histoire familiale, c’est retrouver un terroir, un parler savoureux, une nature que les nantis, possesseurs de châteaux et de chasses gardées, n’ont pu défigurer. L’allée de sable clair qui s’enfonce dans le bois, la judelle qui s’envole hors de son nid de joncs, près de la bonde de l’étang, les maisons basses, fleuries, toutes roses de leurs briques en façade, le voilà ce pays d’eau et de mystère, bruissant de mille vies : lièvres peureux, grenouilles bavardes, faisans majestueux. La Sologne c’est aussi une histoire des hommes qui, durant des siècles, ont lutté pour arracher à une terre ingrate de quoi nourrir leur famille, de quoi payer leur fermage au châtelain : ... les pauvres meubles vendus devant la ferme pour régler leurs dettes après une année ou deux de mauvaises récoltes... Aujourd’hui, nous allons la lire, vivante, familière, avec ce roman dont le héros est un double fantasmé de celui qui revient après une longue absence, l’auteur lui-même, marchant dans les prés humides de rosée, se perdant dans les bois dorés de l’automne, remplissant son regard de la splendeur des bruyères, allant d’un pas tranquille sur les rives de la Sauldre, si proche de lui, si proche de nous la Sologne.

19,00 €
Vendeur : Amazon
Parution :
255 pages
ISBN : 978-2-9165-4850-0
Donnez votre avis