Jean-Luc Delarue: La star qui ne s'aimait pas

Auteur : Vincent Meslet
Editeur : Fayard

On connaît tous Jean-Luc Delarue, animateur surdoué des années 1990. De La Grande Famille sur Canal  Plus à Ça se discute  ! sur France  2, Delarue a révolutionné son métier. Son ton, sa jeunesse, son regard, sa liberté ont cassé les codes et participé à l'invention d'une nouvelle télévision, la télé compassionnelle, celle qui donne la parole aux «  vrais gens  » et qui sait les écouter. Réservoir Prod, sa société de production, est devenue en quelques années la première en France. Ce que l'on sait moins, c'est que, derrière son apparence un peu lisse de gendre idéal, Jean-Luc Delarue était en fait un homme rongé par le doute et empoisonné par la notoriété. Jean-Luc, l'enfant précoce qui peinait à l'école malgré une intelligence hors norme et un QI de 142, s'est vite transformé en Mister Hyde trompant son angoisse de perfectionniste dans la drogue, les médicaments et l'alcool. Aucun de ses succès pourtant flamboyants, à la matinale d'Europe  1 comme à la télévision, n'a su le rassurer. Sa soif insatiable de reconnaissance et de puissance s'est avérée destructrice pour lui-même et pour ceux qui ont partagé sa vie. C'est avec beaucoup d'empathie que Vincent Meslet nous dépeint un Jean-Luc Delarue émouvant et attachant dans ses réussites comme dans sa longue descente aux enfers, un homme incapable de s'aimer. Au travers du destin romanesque de Jean-Luc Delarue, Vincent Meslet nous raconte également l'envers du décor du monde de l'audiovisuel de ces trente dernières années. Delarue ou le roman d'une vie.

18,00 €
Parution : Septembre 2018
280 pages
ISBN : 978-2-2137-0562-0
Fiche consultée 31 fois