Oeuvres tome 11: Voici le XXe siècle ! (1905-1907)

Oeuvres tome 11: Voici le XXe siècle ! (1905-1907)

Auteur : Jean Jaurès
Editeur : Fayard
En deux mots...

Les deux années, 1905-1907, que couvre ce nouveau volume des Oeuvres complètes de Jean Jaurès révèlent l'homme d'action, engagé dans la défense de la démocratie et dans la lutte sociale, contre les menaces qui pèsent sur la France et sur le monde en ce XXe siècle débutant. Voici le XXe siècle !

35,00 €
Parution : Novembre 2019
688 pages
ISBN : 978-2-2137-1311-3
Fiche consultée 15 fois

Présentation de l'éditeur

Le socialisme, la République et la guerre.

Ce volume couvre deux années décisives, de la fin 1905 à l’automne 1907. Tout se transforme en France et dans le monde. Face au gouvernement Clemenceau qui s’arc-boute sur la défense de l’ordre et fait un usage disproportionné de la force, Jaurès fait entendre les revendications de justice des mineurs après la catastrophe de Courrières, des électriciens de Paris ou des vignerons du Midi, et même, fugitivement, des « suffragettes ». Il soutient les demandes de syndicalisation des fonctionnaires, instituteurs et postiers. Ces mouvements sociaux l’amènent à réfléchir sur le rôle de l’État, les moyens de la démocratie et les obligations de la République, alors que s’achève son long combat pour la réhabilitation du capitaine Dreyfus et que se met en place le nouveau régime de la Séparation des Églises et de l’État. Contre les dangers de guerre, il s’emploie à créer les conditions d’une politique d’action socialiste internationale tout en récusant l’antipatriotisme. Il combat le colonialisme et se dresse contre les expéditions au Maroc. Réflexions et actions nouvelles, qui l’amènent à débattre et parfois à se heurter avec ses anciens alliés républicains et radicaux, y compris ses anciens camarades Briand et Viviani, voire avec son affectueuse amie, la marquise Arconati-Visconti.

L’édition, la présentation et l’annotation de ce volume sont dues à Vincent Duclert, chercheur au Centre d’études sociologiques et politiques Raymond Aron de l’EHESS, dont il est l’ancien directeur, et vice-président de la Société d’études jaurésiennes.