Prises de bec

Auteur : Curzio Malaparte
Editeur : Les Belles Lettres

Il s'agit d'une compilation des billets d'humeur, témoignages, souvenirs, réactions à chaud sur des sujets d'actualité politique et sociale, qui valurent à Malaparte une renommée immédiate en Italie mais qui révèlent une facette de ses écrits moins connue en France. Ses prises de positions contre les ambivalences et atermoiements du gouvernement italien d'après-guerre, la désinvolture qu'entretient la toute jeune démocratie face à un récent passé fasciste, ses provocations, son irrévérence, sa grande culture, ses souvenirs foisonnants, le ton fraternel et chaleureux avec lequel Malaparte s'adresse à ses lecteurs, confèrent à ce recueil non seulement l'atmosphère d'une époque mais aussi une magnifique fresque de l'aprèsguerre, avec ses meurtrissures, ses espoirs et ses contradictions. Pour avoir tutoyé et provoqué en duel le Pape Pie XI (que Malaparte avait connu avant son élection), dans sa première prise de bec, Malaparte faillit être licencié par le directeur du Tempo. Mais devant l'augmentation des ventes du journal, dès la parution des premiers Battibecchi, celui-ci dû très vite se raviser. Le succès ne faiblira pas.
Grâce à une plume acérée, provocatrice et engagée, le Curzio Malaparte des Battibecchi s'impose comme un intellectuel de premier plan, acteur et moteur du débat politique et culturel de son époque. Il ouvre la voie à un autre escarmoucheur de renom, son successeur à Tempo, Pier Paolo Pasolini...

15,00 €
Parution : Avril 2017
Format: Poche
400 pages
ISBN : 978-2-2514-4670-7
Fiche consultée 37 fois