Leo Strauss

Auteur : Gérald Sfez
Editeur : Belles Lettres

Connu pour sa critique aigue de l'idéal émancipateur et optimiste des Lumières ainsi que des dérives modernes de cet idéal (historicisme, relativisme, progressisme et nihilisme), Strauss effectue un retour à la philosophie politique des Grecs. À partir de 1930, il découvre l'existence d'une tout autre forme de Lumières que celle du XVIIIe siècle, celle des Lumières médiévales, attachées aux noms de Maïmonide et d'Averroès. Il montre alors comment ces penseurs médiévaux, croisant le double héritage biblique et grec, articulent le point de vue de la foi en la Loi avec celui de la raison, et inventent un art d'écrire secret, maniant une contradiction intentionnelle entre l'adresse au grand nombre et l'adresse aux lettrés. Le parcours de Strauss consiste à travailler autrement que les penseurs médiévaux cette corrélation entre Athènes et Jérusalem, pour faire entendre la manière juste dont la civilisation occidentale devrait s'approprier ce double héritage et construire sur lui son propre édifice. Strauss prône un retour à ces deux traditions ainsi qu'à la poursuite de leur dialogue - certes mouvementé -, seule arme véritable contre les effets d'une modernité qui renonce à toute valeur d'autorité. Loin des caricatures qu'on a pu en donner, l'appréciation straussienne de la démocratie libérale, qui, malgré ses limites, est la forme actuelle de l'opposition à la tyrannie, reste mesurée et pertinente.

19,00 €
Parution : Février 2020
240 pages
ISBN : 978-2-2514-5069-8
Fiche consultée 21 fois