Le dicible et l'indicible : Essais radiophoniques - Robert Musil, Ludwig Wittgenstein, Simone Weil, Marcel Proust

Auteur : Ingeborg Bachmann
Editeur : Ypsilon Editeur

Dialogues philosophiques, collages littéraires, essais à plusieurs voix, comment définir ces écrits inédits d'Ingerborg Bachmann ? Elle nous surprend en donnant la parole à Ulrich de l'Homme sans qualité, et à Musil dans une conversation autour de son oeuvre ; l'étonnement continue lorsque Ludwing Wittengstein et un critique interviennent dans une discussion au sujet du «dicible et l'indicible» ; et l'assemblée se fait plus nombreuse quand c'est Simone Weil à être convoquée (avec T.S. Eliot, Gustave Thibon, Madame Thévenon, et un ouvrier français). Le dernier entretien est une confrontation, aussi insolite qu'extraordinaire, avec l'auteur de La recherche du temps perdu. À travers ces conversations ou causeries (au sens mallarméen) entre l'auteure autrichienne (doublée in corpore de la lectrice et la philosophe qu'elle est) et ces grands écrivains de la première moitié du XXe siècle, Ingeborg Bachmann réussit à créer un discours polyphonique mettant en scène cette expérience fondamentale qui est la lecture de ces oeuvres.
Ces textes inédits, aujourd'hui traduits en français pour la première fois, ont été rédigés entre 1952 et 1958 pour la radio. Ces essais radiophoniques ne sont pas cependant des essais critiques qu'on pourrait lire isolément, ils participent d'une série phonographique - dont l'idée est inspirée par Walter Benjamin. Pour l'ensemble de son travail phono-graphique, généralement sous-estimé en France, Ingeborg Bachmann reçut en 1959, le prix de la pièce radiophonique, le discours qu'elle prononça à cette occasion reste l'une des pièces maîtresses de son oeuvre :« On peut exiger de l'homme qu'il affronte la vérité ».

23,00 €
Parution : Avril 2016
117 pages
ISBN : 978-2-3565-4066-9
Fiche consultée 16 fois