Milan Kundera, une vie d'écrivain

Milan Kundera, une vie d'écrivain

Auteur : Jean-Dominique Brierre
Editeur : Ecriture

Evoquant les personnages de La Guerre et la Paix, Milan Kundera remarque que leur vie est un voyage dont les phases successives sont non seulement différentes, mais représentent souvent la négation totale des phases précédentes . Ce parcours en ligne brisée est aussi celui de l'auteur de La Plaisanterie. Son oeuvre est faite des mêmes contradictions.
Né en 1929, destiné à une carrière de musicien, il devient poète communiste, puis romancier critique à l'égard du régime. Exclu du Parti, mis à l'index après l'écrasement du Printemps de Prague (1968), il quitte la Tchécoslovaquie sept ans plus tard pour s'installer en France. Ni dissident ni exilé, il continue toutefois à écrire en tchèque (L'Insoutenable Légèreté de l'être), avant de choisir le français comme langue unique d'écriture et d' exploration de l'existence . Paradoxal, secret, absent des médias, Kundera est considéré comme un des écrivains majeurs du dernier demi-siècle. Succès qu'il attribue, non sans ironie, au fait d'être mal compris . Avec ou sans réserves, des auteurs aussi divers que Jonathan Coe, Orhan Pamuk, Salman Rushdie ou Taslima Nasreen le regardent comme un maître, dont les réflexions sur l' art du roman questionnent leur métier en profondeur. Ce parcours artistique, intellectuel, politique et littéraire, Jean-Dominique Brierre l'a reconstitué en l'insérant dans son contexte historique, du coup de Prague (1948) à la révolution de Velours (1989), s'appuyant notamment sur ses écrits, ses entretiens et sur des témoignages inédits, notamment ceux de son ami Alain Finkielkraut et de son traducteur François Kérel.

20,00 €
Parution : Mars 2019
336 pages
ISBN : 978-2-3590-5293-0
Fiche consultée 14 fois