6 chemins vers une décroissance solidaire

6 chemins vers une décroissance solidaire

Auteur : Collectif
Editeur : Editions du Croquant

Dans cet ouvrage, chacun des 6 auteurs propose une vision de la société décroissante et solidaire qui prend naissance discrètement et petitement actuellement dans certains secteurs de la société mondialisée de la « mégamachine » capitaliste et productiviste. Il ne s'agit donc pas d'une décroissance au détriment des plus pauvres, mais au contraire d'une décroissance commençant d'abord par les plus riches et non l'inverse, comme l'envisage généralement la décroissance libérale, la décroissance de droite. De même qu'il existe de multiples politiques écologiques (l'écologie libérale, l'écologie sociale, l'écosocialisme, le développement durable, soutenable, l'économie verte,l'économie circulaire, etc.), il existe de nombreuses directions que peut prendre les politiques de décroissance. Ces dernières ne recoupent qu'en partie seulement le champ de l'écologie. En effet, la décroissance s'inscrit aussi dans les secteurs de l'économie, du social, du culturel, de la démocratie politique et même de la psychologie. Car sans ces différentes dimensions une véritable alternative sociétale resterait superficielle. Ainsi, nous présentons certaines de ces voies possibles, à travers 6 chemins, 6 visions différentes et complémentaires qui s'inscrivent dans le cadre d'une décroissante solidaire. Ce qui les distingue relève généralement plus de la mise en avant d'un aspect, d'une dimension particulière de la société décroissante (la relocalisation, la sobriété heureuse, la démocratie, la prise en compte des limites écologiques ou économiques...). Mais ces 6 chemins, ou 6 scénarios ne se distinguent pas véritablement par de réelles divergences de fond. Car, au-delà de leurs différences d'analyses et de propositions, l'essentiel de ce qui les réunit relève de l'écologie sociale, d'une décroissance solidaire. Cette dernière suppose un changement de paradigme, c'est-à-dire la révolution culturelle de la sobriété heureuse, de l'objection de croissance et de la relocalisation qui s'oppose à la civilisation du productivisme et de la croissance infinie, sur une planète aux ressources non renouvelables limitées. Mais cette révolution suppose aussi une alternative au capitalisme, qu'il soit néolibéral ou social, la démocratisation de l'économique, du politique, du plan local au plan international. Enfin, cette régulation de l'économie et du marché suppose en particulier la limitation des revenus, la redistribution des richesses et la protection des biens communs.

18,00 €
Parution : Août 2018
245 pages
ISBN : 978-2-3651-2167-5
Fiche consultée 36 fois