La France aux quatre vents

Auteur : Francis Combes
Editeur : Le Temps des Cerises

Faire table rase du passé ne prépare en rien les lendemains qui chantent, Francis Combes est un homme de son temps, préoccupé de l'avenir ; on le sait, le repli sur le passé est mortifère. Or, Francis Combes, poète, travaille sa langue. Ce que tout poète fait ou devrait faire. Il se trouve que cette langue est la française, avec une longue histoire de métissage dont il nous donne à voir les images. L'histoire d'un pays ne fait qu'un avec celle de sa langue. Nous voilà donc au coeur de l'entreprise de Francis Combes : la France. Le moins qu'on puisse dire est qu'il ne manque pas d'audace, dans un temps où il semble que les poètes ont d'autres préoccupations. Déjà Aragon n'en faisait-il pas le constat, non sans ironie : «Nous avons aujourd'hui le goût d'une autre poésie» ? Mais de quelle France parlons-nous ? «J'entreprends de chanter la France au moment qu'elle se désagrège / quand elle doute d'elle-même / et s'efface comme un dessin à la craie / sur le tableau de l'écolier». Francis Combes chante la France dans une période obscure de l'Histoire, entre deux mondes, l'ancien, sans doute à jamais révolu, et le nouveau dont nul ne connaît encore la figure : une période intervallaire dirait Alain Badiou. Extrait de la préface de Jean Ristat

18,00 €
Parution : Mars 2015
354 pages
ISBN : 978-2-3707-1047-5
Fiche consultée 27 fois