La noétique de Siger de Brabant

Auteur : Bernardo Carlos Bazan
Editeur : Vrin

Comment justifier l'union entre un intellect entierement immateriel et une ame forme substantielle de la matiere? Tel est le probleme noetique que pose le traite De l'ame d'Aristote: si l'ame est unie au corps, l'intellect en est separe; si le compose de l'ame et du corps est engendre et se corrompt, l'intellect, lui, vient du dehors et est incorruptible . Mais le probleme ne fut pas tranche par Aristote. Le caractere aporematique du traite explique la diversite des interpretations qu'en ont donnee des commentateurs comme Theophraste, Alexandre d'Aphrodise, Themistius, Avicenne et Averroes. C'est dans le cadre de cette tradition que les penseurs medievaux ont examine la nature de l'ame et de l'intellect. Leurs discussions prennent un tour dramatique lorsque Siger de Brabant, vers 1265, fait sienne l'interpretation radicale du traite De l'ame proposee par Averroes selon laquelle l'intellect est une substance separee, unique pour tous les etres humains et eternelle. Siger inaugure ainsi l'averroisme latin, un courant a plusieurs nuances qui se poursuivra jusqu'a la Renaissance; il contraint Thomas d'Aquin a raffiner sa critique philosophique de la noetique averroiste et provoque en partie l'intervention des autorites ecclesiastiques, dont les condamnations successives ont conditionne l'exercice de la philosophie en Occident.

24,00 €
Parution : Septembre 2016
272 pages
ISBN : 978-2-7116-2698-4
Fiche consultée 33 fois