Faire de la politique avec la sociologie

Abdelmalek Sayad et Pierre Bourdieu dans la guerre d’Algérie
Auteur : Amin Perez
Editeur : Agone

Ils questionnent la réalité coloniale mais ne se voient pas encore comme des « sociologues ». Cette discipline encore mineure jouit d'un trop faible crédit symbolique pour intervenir et se positionner dans le débat. Ce qu'ils entendent faire est de fonder une connaissance capable d'informer les métropolitains et la population sur la situation coloniale. Il s'agit de montrer tout autant les limites que les possibles pouvant transformer la réalité. De dire la vérité au pouvoir, pour paraphraser Gérard Noiriel. Pour Bourdieu, normalien et rédacteur-concepteur pour le Gouvernement général d'État en Algérie pendant son service militaire, il s'agit de trouver une autre voie d'engagement que celle de l'intellectuel total à la Jean-Paul Sartre. Pour Sayad, il s'agit d'établir une réflexion plus fine à partir de son expérience militante dans les rangs nationalistes et libéraux afin d'envisager des pistes de sortie intellectuelles et politiques à cette situation de domination. Un programme de sociologie de la révolution va alors naître.
La rencontre de Pierre Bourdieu et d'Abdelmalek Sayad en 1958, en pleine guerre d'Algérie, est une date majeure de l'histoire de la sociologie. Il en ressort une amitié de quarante ans et une longue collaboration, décisive pour le renouveau de la discipline. Tiré d'une thèse rédigée sous la direction de Gérard Noiriel, l'ouvrage d'Amín Pérez se concentre sur les premiers moments de ce parcours commun, pendant le temps d'exception de la guerre elle-même. Il souligne le caractère improbable de la rencontre entre le jeune normalien d'origine béarnaise et le jeune instituteur d'origine kabyle et reconstitue leurs parcours antérieurs, aussi atypiques l'un que l'autre. Il nous fait ainsi comprendre ce que l'un et l'autre s'apportaient réciproquement d'irremplaçable : l'un forme l'autre à l'Algérie et aux arcanes politique du moment, tandis l'autre forme le premier au métier de sociologue. On les voit ensuite s'efforcer de mettre en pratique ensemble le projet d'une vraie science au service du combat pour l'émancipation des Algériens.
En exploitant des sources inédites tirées des archives Sayad et Bourdieu, et notamment leur correspondance dont l'ouvrage reproduit de très larges extraits, Amín Pérez montre comment s'est formée une amitié et comment les deux chercheurs travaillaient. Il montre surtout le caractère décisif de ce travail en situation

17,00 €
Parution : Avril 2018
ISBN : 978-2-7489-0339-3
Fiche consultée 39 fois