Dehors devant la porte

Une pièce qu’aucun théâtre ne voudra jouer et qu’aucun public ne voudra voir
Auteur(s) : Wolfgang Borchert, Pierre Deshusses
Editeur : Agone

La responsabilité. Je vous rapporte la responsabilité. Vous avez donc tout oublié, mon Colonel ? Le 14 février ? Près de Gorodok ? Il faisait moins 42. Vous êtes arrivé, mon Colonel, et vous avez dit : Sous-officier Beckmann, je vous donne la responsabilité de vingt hommes. Vous allez inspecter la forêt à l'est de Gorodok et vous me ramenez quelques prisonniers, c'est bien compris ? Oui mon Colonel, je vous ai dit. Alors nous sommes partis en reconnaissance - et moi j'avais la responsabilité. Et la reconnaissance a duré toute la nuit, et puis il y a eu des coups de feu, et lorsque nous sommes revenus, il y avait onze hommes manquants. Et c'est moi qui avais la responsabilité. Mais maintenant la guerre est finie, maintenant je veux dormir, maintenant je vous redonne la responsabilité, mon Colonel, je ne la veux plus, je vous la redonne mon Colonel. - Mais mon cher Beckmann, vous vous énervez pour rien. Ce n'est pas ainsi qu'il fallait le comprendre. - Si, si mon Colonel. C'est ainsi qu'il faut le comprendre.
Beckmann, déguisé de force en soldat, a été jeté sur le front de l'Est, fait prisonnier à Stalingrad et interné en Sibérie. Il rentre à présent chez lui, à Hambourg. Mais son foyer n'existe plus. Dans cette Allemagne vaincue dans une guerre qui n'était en rien celle du peuple, les colonels s'en tirent bien tandis que les Beckmann, silhouettes fantomatiques, hantent les rues de leurs villes en ruines.
Écrit en une semaine à l'automne 1946, Dehors devant la porte fait de son auteur le premier écrivain célèbre de l'après-guerre allemande. Avec Heinrich Böll, il devient également l'un des représentants majeurs de la « littérature des ruines », qui raconte cette Allemagne déchirée par douze ans de pouvoir nazi et dévastée par la guerre. Classique de la littérature de langue allemande, l'oeuvre de Borchert reste pourtant assez peu connue en France. Cette réédition de son texte majeur comble en partie cette lacune.

11,00 €
Parution : Mai 2018
144 pages
ISBN : 978-2-7489-0374-4
Fiche consultée 17 fois