Les meilleurs ennemis: Une histoire des relations entre les États-Unis et le Moyen-Orient (1783-2013)

Auteur(s) : David B., Jean-Pierre Filiu
Editeur : Futuropolis
En deux mots...

Raconter en bande dessinée les relations entre le Moyen-Orient et les États-Unis, depuis leur création, tel est le pari audacieux lancé par David B. et Jean-Pierre Filiu. De la grande Histoire à la petite anecdote, les auteurs nous plongent au cœur d’une relation dont les conséquences animent continuellement l’actualité internationale.

30,00 €
Parution : Novembre 2018
320 pages
ISBN : 978-2-7548-2617-4
Fiche consultée 26 fois

Présentation de l'éditeur

À peine nés, les États-Unis seront en conflit avec des pays situés à des milliers de kilomètres de chez eux à cause de la piraterie barbaresque en Méditerranée. S'ensuivront les enjeux autour des tractations pétrolières et l'accord stratégique entre Roosevelt et le roi d'Arabie Saoudite Ibn Saoud. On a du mal à se rappeler que l'Amérique fut longtemps populaire au Moyen-Orient, tant les peuples arabes y détestaient les empires coloniaux de la France et de la Grande-Bretagne. La " guerre des Six jours " fera basculer les États-Unis dans le camp des " ennemis " des Arabes. La haine de l'Amérique est un puissant moteur de la révolution iranienne de 1979. De la crise du Koweït en 1990 aux conflits actuels, entre autres en Syrie, de la " Guerre globale contre la Terreur " initiée par " W " qui a nourri le djihadisme en Irak et au-delà... cette histoire raconte comment ce pays devenu le plus puissant du monde a été incapable de se libérer de ses " meilleurs ennemis ".