Contre la Guerre 14-18 : Résistances mondiales et révolution sociale

Contre la Guerre 14-18 : Résistances mondiales et révolution sociale

Auteur : Stefanie Prezioso
Editeur : La Dispute

Tout au long du XXe siècle, la Première Guerre mondiale a été objet de débats, de témoignages, d'analyses, d'essais. Bien quatre générations d'historiennes et d'historiens de l'immédiat, depuis la lointaine année 1915, ont tenté de saisir la guerre. Il est impossible à ce jour d'en faire le décompte ;
« the sky's the limit ». Aujourd'hui le centenaire a encore accéléré ce processus. Un ouvrage paraissant dans ce cadre invite donc forcément à « une réflexion sur la place de la Grande Guerre dans le temps présent » et sur les questions qu'elle soulève à l'échelle nationale et transnationale.

L'anthologie présentée ici, précédée par une solide introduction historiographique, entend placer à nouveaux frais au coeur de la réflexion sur la guerre ce que les mondes ouvriers, les peuples opprimés et les mouvements féministes ont produit comme éléments d'analyse sur le premier conflit mondial en tant que fait total (politique, économique, culturel, social). Elle parcourt ainsi les thématiques principales liées à la Grande Guerre, en traversant les lieux (des États-Unis à la Chine), les genres, les horizons d'attentes d'un monde multiple et riche d'expériences diverses. Les Résistances mondiales à la guerre (1914-1918) entend aussi combler un vide historiographique : l'histoire des rapports de forces sociopolitiques et des opprimés ayant été largement délaissée au cours de ces vingt ou trente dernières années, au profit d'une histoire des « cultures de guerre » et de leurs « transferts ».

Certes de nombreux « grands textes » issus principalement des rangs du socialisme européen sur la guerre de 1914-1918 ont été publiés dans le cadre du centenaire. Pensons notamment à l'ouvrage de Rémi Adam, « L'ennemi principal est dans notre pays » : l'opposition à la guerre impérialiste 1914-1916, Les bons caractères, 2014; à la réédition et/ou la traduction de, pour ne citer que deux auteurs, de Bertrand Russell (Le pacifisme et la révolution. Écrits politiques 1914-1918, Agone, 2014), et de Rosa Luxemburg (La Brochure de Junius. La guerre et l'Internationale (1907-1916), Agone, 2014). Cependant à la différence de ces ouvrages, cette anthologie entend s'inscrire dans les dernières avancées historiographiques sur la Grande Guerre visant à contribuer à une histoire transnationale du conflit ;
C'est-à-dire une histoire qui entend analyser le conflit à de « multiples échelles », à la fois en dessous et au-dessus de l'échelle nationale. Cet ouvrage veut ainsi contribuer à dresser une carte des résistances transnationales de celles et ceux qui se sont opposés à la guerre « dans toutes les formes et les modalités dans lesquelles elle s'est affirmée ». Dans le panorama des publications actuelles sur la Grande Guerre, Les Résistances mondiales à la guerre (1914-1918) est à tout point de vue novateur.
Cette anthologie représente ainsi un ouvrage également nécessaire pour résister à l'air du temps et à l'oubli des questions liées au sens large aux opprimés dans les grandes synthèses historiques parues ces dernières années. Elle constituera en outre un instrument de travail utile pour les écoles et les universités.

30,00 €
Parution : Juin 2017
420 pages
ISBN : 978-2-8430-3281-3
Fiche consultée 38 fois