Alain Robbe-Grillet ?

Auteur : Jean-Philippe Domecq

Editeur : L'Esprit des Péninsules

" La pensée formelle de Robbe-Grillet a mal conçu l'expérience nouvelle que nous nous faisons du monde. Le vice de forme était dans le vice de pensée. En tout cas ses romans, qui après tout rendaient beaucoup de choses possibles dès lors qu'ils faisaient ce qui n'avait jamais été fait, ont encouragé une génération d'auteurs à revendiquer la platitude. On cherche en vain chez eux l'innovation formelle qui prêterait à conséquence pour notre perception du monde et de nous-mêmes. Mais cela vient et passe, ces choses-là. Et donc reviendra une période intéressante -elles reviennent toujours, comme les autres. Ne doutons pas que, moins obsédés par la table rase, des écrivains français se donnent meilleure chance de révolutionner le roman. " Après avoir pourfendu les écrivains classiques, Alain Robbe-Grillet est aujourd'hui lui-même devenu un classique de la littérature. Au moment où le " Pape du Nouveau roman " reçoit les derniers honneurs, la dissection de son œuvre par Jean-Philippe Domecq contribue à séparer, chez l'auteur des Gommes, le bon grain des avancées théoriques de l'ivraie des stagnations, voire des reculs artistiques consécutifs à " une recherche de la nouveauté pour elle-même ".

9,00 €
Parution : Février 2005
92 pages
ISBN : 978-2-8463-6080-7
Fiche consultée 28 fois