Bifrost 92 Dossier Theodore Sturgeon

Auteur : Theodore Sturgeon
Editeur : Belial

Né le 26 février 1918, balloté entre des parents divorcés, Edward Hamilton Waldo finit par choisir le nom de son beau-père, Sturgeon, quand bien même il gardera toujours des rapports tendus avec ce dernier. Une scolarité chaotique, un échec à l'école navale (trop de discipline), et voilà notre jeune Sturgeon trapéziste, puis manoeuvre dans un cargo, conducteur d'engins de chantier, hôtelier en Inde, guitariste, publicitaire, agent littéraire, et enfin, oui, écrivain...
Son oeuvre se caractérise par une extrême empathie, une sensibilité exacerbé, la récurrence de personnages abîmés par la vie et l'obsession de la solitude, considérée comme inhérente à la nature humaine. Si on lui doit deux chefs-d'oeuvre romanesques impérissables et constamment réédités (Les plus qu'humains et Cristal qui songe, proposé par J'ai Lu dans une traduction révisée depuis juin 2018) , il demeure un nouvelliste hors normes (en témoigne les douze recueils de ces nouvelles publiées en français entre 1972 et 1984). Considéré comme l'un des plus grands écrivains de SF du XX e siècle, consacré par le Science Fiction Hall of Fame le World Fantasy Life Achievement, il s'est éteint le 8 mai 1985 à Eugene, Oregon, à l'âge de 67 ans.
2018 est l'année du centenaire de sa naissance. Ce qui lui vaudra les honneurs du festival des Utopiales de Nantes fin octobre prochain, qui invitera sa fille et lui consacrera plusieurs tables rondes. Une occasion toute trouvée pour lui consacré un dossier dans Bifrost selon notre formule habituelle : exhaustivité et exigence. Le tout sur plus de 90 pages de la revue ! Une fois encore, un ensemble incontournable mêlant articles exclusifs et traductions constituant un ensemble unique.

11,00 €
Parution : Octobre 2018
ISBN : 978-2-9130-3989-6
Fiche consultée 33 fois