A contre-courant rêvent les noyés

Auteur : Carl Watson
Editeur : Vagabonde
Sélection Rue des Livres

Suite au rêve utopique de la génération qui les a précédés - celle de la Beat Generation - et à la contamination de la vague « contre-culturelle », Frank et Tanya (marquée à jamais par le fantôme d'une mère légendaire) prennent la route. Entre sentiment de révolte et malaise croissant, absorbés par la présence toujours plus écrasante des médias et confrontés à des identités factices se croyant fortifiées par la perte de leurs illusions, ils explorent jusqu'au point de rupture ce qui fut le prélude de l'ère du simulacre, dictant l'attitude et la personnalité de chacun. Récit de la fission d'un couple sillonnant l'uniformité américaine telle qu'elle se dessinait déjà dans les décennies antérieures, ce roman est aussi la chronique d'un monde en pleine disparition. Et c'est moins l'existence des personnages qui nous est relatée ici que l'histoire qui les achemine vers un exil intérieur, l'impossibilité d'arriver à connaître la vie réelle d'un autre être, fût-il le plus proche. « Dans les fumées d'échappement et la saumure marine, maculé de cambouis, fatigué, sur les nerfs, une vision m'envahit. En un éclair, je saisis tout - la psychologie des despotes et des P.D.G. Je me disais que pour que la civilisation continue d'exister, les gens devaient rester au même endroit, et il semblait donc naturel que l'évolution de la société crée une illusion de mouvement, alors qu'il n y en a aucun: des voitures plus rapides; un montage plus rapide; une stimulation sensorielle augmentée, bien que nous restions figés dans une immobilité croissante. La population est submergée par la sensation du progrès, alors qu'en réalité elle est emprisonnée. [...] Je voyais un avenir où la vitesse serait la nouvelle religion, et je voulais en faire partie. »

Traduction : Thierry Marignac
19,90 €
Parution : Juin 2020
288 pages
ISBN : 978-2-9190-6732-9
Fiche consultée 13 fois