Communautés d'habitants au Moyen Âge: XIe - XVe siècles

Auteur : Joseph Morsel

Editeur : Editions de la Sorbonne

En 2003 a été lancé, au sein du Laboratoire de Médiévistique occidentale de Paris (CNRS, Université Paris 1 Panthéon Sorbonne), un programme de travail sur les communautés d’habitants médiévales, destiné à tenter de clarifier les trois éléments du syntagme : dans quelles conditions est-il justifié de parler de « communauté » si l’on n’entend pas seulement ainsi n’importe quelle forme de groupement (humain ou non humain, localisé ou non, d’interconnaissance ou non, conscient ou non, démarqué face à l’extérieur ou défini seulement par des caractères communs, substantiel ou catégoriel, etc.) ? Toute personne qui a un toit sur la tête peut-elle être qualifiée d’« habitant(e) », ou « habiter » a-t-il un sens historique plus précis, à la fois en tant qu’il s’agit d’un certain rapport à l’espace et aussi aux autres (d’où le pluriel « habitants ») ? Enfin, y a-t-il eu des communautés d’habitants durant tout le Moyen Âge – voire bien avant (par exemple depuis la révolution néolithique et la sédentarisation d’une partie des populations), la question se posant aussi de savoir ce qui spécifierait éventuellement ces communautés médiévales par rapport aux formes d’organisation qui ont suivi (donc sans postuler que les communautés d’habitants médiévales soient l’origine de nos communes) ?

37,00 €
Parution : Octobre 2018
580 pages
ISBN : 979-1-0351-0086-5
Fiche consultée 24 fois