Stockholm 73

Stockholm 73

Auteur : Daniel Lang
Editeur : Allia

Mitraillette chargée dissimulée sous son blouson, Jan-Erik Olsson retient sous la menace quatre employés de la Kreditbank, place Norrmalmstorg, à Stockholm.
Nous sommes le 23 août 1973, peu après l'ouverture des bureaux. Olsonn vient tout juste de s'évader de prison. Avant de commettre son forfait, le plus ambitieux de sa carrière criminelle, il a pris soin de se grimer pour confondre les enquêteurs. Après avoir tiré un coup en l'air vers le plafond, le fugitif annonce, en anglais : La fête vient tout juste de commencer , réplique tirée d'un film américain mettant en scène un détenu en cavale. Trois jeunes femmes employées de la banque sont ligotées tandis qu'Olsson demande à parler à la police.
Il va jusqu'à obtenir de celle-ci de faire sortir de prison son complice, un ancien camarade braqueur, Clark Olofsson. Par contre, devant les exigences de plus en plus inouïes formulées ensuite par les deux malfrats, dont la possibilité de fuir avec les otages parés de casques et de gilets pare-balles à bord d'une voiture puissante fournie par la police, le ministre de la Justice oppose un refus catégorique... bien que la police leur fît croire que l'on accédait à leurs demandes.
Devant l'intransigeance du gouvernement, Olsson prend ses quartiers dans la salle des coffres, hors de portée des tireurs d'élite placés tout autour de la banque. La prise d'otages finit par s'étendre sur plusieurs jours et tient toute la nation en haleine.
Peu à peu, les otages commencent à développer un sentiment très fort d'empathie vis-vis de leurs geôliers et, à l'inverse, une hostilité grandissante pour la police...
Le docteur Nils Bejerot, l'un des psychiatres présents sur place durant toute l'affaire, fournit son témoignage. Suite à cette prise d'otages exceptionnellement longue, il a été le propagateur de la notion de syndrome de Stockholm , par lequel des otages s'identifient à leurs ravisseurs jusqu'à éprouver de la sympathie pour eux.
Du reste, aucun otage n'a par la suite voulu témoigner à charge contre ses ravisseurs. Si ce fait divers est à l'origine de l'appellation Syndrome de Stockholm , il démontre également que la réciproque est tout aussi vraie.

7,50 €
Parution : Février 2019
Format: Poche
96 pages
ISBN : 979-1-0304-1040-2
Fiche consultée 26 fois