Ibn Arabi, le plus grand des maîtres Al-shaykh al-Akbar

Auteur : Patricia Mons
Editeur : Al Bouraq

Issu d'une famille de l’aristocratie andalouse établie dans la Péninsule dès le VIIIe siècle. Son père fit partie des dignitaires du royaume et occupa de hautes charges sous le règne des divers souverains qui se succédèrent alors. Lorsqu’Ibn ‘Arabī fut âgé de sept ans, ses parents s’établirent à Séville, capitale d’Al-Andalus. C’est là qu’il vivra une illumination fulgurante qui bouleversa totalement sa vie. Il partira alors pour l’Orient où, à la suite de nombreuses pérégrinations, il s’installera définitivement à Damas où il mourra en 1240 EC. Ce treizième siècle est celui de l’émergence des confréries, mais aussi de la chute des califats de Cordoue et de Bagdad. Auteur notamment des Futûhât al-Mekkiyah et des Fusûs al-hikam, il composa aussi un Diwân de plus de huit cents poèmes. Depuis plus de quarante ans maintenant et sous l’impulsion de Michel Vâlsan, des études et traductions autour de l’œuvre d’Ibn ‘Arabî voient le jour en langue française.

10,00 €
Parution : Février 2020
Format: Poche
112 pages
ISBN : 979-1-0225-0359-4
Fiche consultée 24 fois