Jean Giono

Jean Giono
› Naissance le 30 Mars 1895 à Manosque (France)
› Décès le 9 octobre 1970

Prochaines parutions

Pour saluer Melville
Pour saluer Melville

Moby Dick (qu'il devait traduire, en collaboration avec Joan Smith et Lucien Jacques) fut, «pendant cinq ou six ans au moins», le compagnon de Giono. «Il me suffisait de m'asseoir, le dos contre...

Le Chant du monde
Le Chant du monde

Antonio, dit «Bouche d'or», est un homme du fleuve. Mais lorsque Matelot, le vieux bûcheron, vient lui demander de l'aide pour retrouver son fils disparu, il n'hésite pas à emprunter avec lui...

Refus d'obéissance
Refus d'obéissance

«Je ne peux pas oublier la guerre. Je le voudrais. Je passe des fois deux jours ou trois sans y penser et brusquement, je la revois, je la sens, je l’entends, je la subis encore. Et j’ai peur....

Le petit garçon qui avait envie d'espace
Le petit garçon qui avait envie d'espace

Un petit garçon se promène avec son père, mais les haies qui bordent le chemin l'empêchent de voir le paysage. Son père l'emmène alors au moulin, à la ruche, dans l'atelier du forgeron. Le...

L'homme qui plantait des arbres
L'homme qui plantait des arbres

Au cours d'une de ses promenades en Haute-Provence, Jean Giono a un jour rencontré un personnage extraordinaire : un berger solitaire et paisible qui plantait des arbres, des milliers d'arbres....

L'homme qui plantait des arbres
L'homme qui plantait des arbres

En Provence, dans une région aride et sauvage, un berger solitaire plante des milliers d'arbres. Au fil des ans, les collines autrefois nues reverdissent et les villages désertés reprennent vie....

Les Âmes fortes
Les Âmes fortes

En 1949, dans un village de la Drome, des femmes veillent le corps de feu Albert. Dans cette ambiance calme et feutrée propice aux confidences, Thérèse revient sur son histoire. Sa fuite avec...

L'homme qui plantait des arbres
L'homme qui plantait des arbres

«On comprenait que les hommes pourraient être aussi efficaces que Dieu dans d'autres domaines que la destruction». On ne peut qu'être d'accord avec le narrateur quand on voit la magnifique...