Les yeux rouges

Auteur : Myriam Leroy
Editeur : Le Seuil

Il s'appelait Denis. Il était enchanté.

Nous ne nous connaissions pas. Enfin, de toute évidence, je ne le connaissais pas, mais lui savait fort bien qui j'étais.

Une jeune femme reçoit un message sur Facebook. C'est l'amorce d'un piège suffocant à l'heure du numérique, quand la fatalité n'a d'autre nom qu'un insidieux et inexorable harcèlement.

Dans ce roman âpre, où la narratrice ne se dessine qu'au travers d'agressions accumulées, de messages insistants, où l'atmosphère étouffante s'accentue à mesure que la dépossession se transforme en accusation, Myriam Leroy traduit avec justesse et brio l'ère paradoxale du tout écrit, de la violence sourde des commentaires et des partages, de l'humiliation et de l'isolement, du sexisme et du racisme dressés en meute sur le réseau.

17,00 €
Parution : Août 2019
192 pages
ISBN : 978-2-0214-2905-3
Fiche consultée 27 fois

La presse en parle

Myriam Leroy dépeint avec brio la mécanique glaçante du harcèlement en ligne, cet autre visage de la misogynie.
Anne Laffeter Le Nouveau Magazine littéraire

Vos avis

Un roman « tendance » comme on dit dans Marie-Claire, qui fait de visibles efforts pour se tenir au niveau de notre époque moderne et branchée sur les réseaux. Un roman à la mode, autrement dit, et qui passera avec elle tant est insignifiante cette histoire de harcèlement dont l’héroïne (l’autrice ?) est la victime complaisante et complice. J’entendais il y quelques jours Myriam Leroy à la radio, qui jugeait très « emmerdant » le roman de Camus « La peste ». J’en suis resté stupéfait, moi qui venais de jeter à la corbeille « Les yeux rouges » après 100 pages de lecture laborieuse et épuisante, en maudissant les copinages et les accointances inavouables du monde l’édition qui avaient permis à ce texte de venir encombrer les librairies, et, par manque de vigilance, les rayons de ma bibliothèque.

Informations sur le livre