L'Embarras du choix

Auteur : Laure Manel
Editeur : Le Livre de Poche

« Emma, voulez-vous prendre Julien comme époux et promettez-vous de lui rester fidèle, dans le bonheur ou dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, pour l'aimer tous les jours de votre vie ? ».
Tandis qu'elle est sur le point de répondre à la question cruciale qui va déterminer son avenir, Emma se trouve saisie d'un terrible doute : comment être sûre qu'elle aimera toujours Julien ? Et peut-elle vraiment s'engager à rester fidèle à son futur mari, elle, l'ex-croqueuse d'hommes ?... Tandis que toute l'assemblée retient son souffle, la jeune femme voit se projeter dans son esprit trois scénarios possibles dès lors qu'elle aura dit « oui ». Ces films intérieurs, d'une réalité troublante, l'aideront-ils à prendre la bonne décision ?
Dans L'Embarras du choix, Laure Manel nous mène au coeur de nos désirs et de nos questionnements les plus intimes, et explore avec lucidité l'importance de nos choix et ce qui met en péril - ou cimente - nos relations amoureuses.

7,90 €
Parution : Janvier 2021
Format: Poche
384 pages
ISBN : 978-2-2532-6220-6
Fiche consultée 34 fois

Extrait

Prologue
« Emma, voulez-vous prendre Julien comme époux et promettez-vous de lui rester fidèle, dans le bonheur ou dans les épreuves, dans la santé et dans la maladie, pour l’aimer tous les jours de votre vie ? »
Il y a deux réponses possibles à cette question: oui... ou non. En réalité, à ce stade, pour toute personne normalement constituée, il ne devrait y avoir que la première : le choix se fait en amont de la cérémonie, et souvent des mois, voire des années plus tôt.
Or, voilà, c’est précisément à cet instant que tout a basculé dans ma tête. Pourtant, cela faisait des jours que je m’entraînais et que je répétais mon «oui» à voix haute, partout, sous la douche, sous ma couette, en faisant les courses, en passant l’aspirateur... Oui! OUI! OUIIIIIII!!! Ce n’est pourtant pas difficile. Trois lettres. Trois simples lettres. Un «oui», normal, presque anodin, un « oui » comme tous les autres « oui »... sauf que celui-ci engage toute votre vie... et que le mien est resté suspendu... oh, pas longtemps, quelques infimes centièmes de seconde, le temps de – comme il paraît que cela arrive avant de mourir – voir défiler toute notre vie... Eh bien, pour moi, tout a défilé dans ma tête comme dans un film, très vite, et soudain j’ai vu des éléments de ma future vie potentielle en accéléré.
Tout ça à cause de lui.
Quelques instants avant l’échange des consentements, mon regard s’est posé sur un homme dans l’assistance. Évidemment. Que je n’avais encore jamais vu. J’ai alors senti l’ombre menaçante d’un doute s’abattre sur moi. Cet homme avait un je-ne-sais-quoi de terriblement séduisant. Je me trouvais là, en pleine cérémonie, pour ce qui devait être le plus beau jour de ma vie, en proie à un curieux et improbable questionnement : mais si je me marie, je n’aurai plus droit à d’autres hommes... Comme une prise de conscience étrangement tardive, aussi immorale qu’inadéquate en pareille circonstance. Et quand le prêtre a innocemment prononcé le traditionnel : « Promettez-vous de lui rester fidèle tous les jours de votre vie?», une boule s’est formée dans ma gorge.
Ce n’est pas que je n’aime pas Julien, non. Sinon je ne serais pas là! C’est que... Comment puis-je être sûre de l’aimer toute ma vie ? De ne jamais le tromper ? Moi, le cœur d’artichaut, la nana plutôt instable qui chaque semaine au lycée avait un nouvel amoureux en tête, et, un peu plus tard, un nouvel amant chaque soir dans son lit? Julien, c’était l’homme qu’il me fallait. Posé, stable, sûr de lui, sécurisant... charmant, promis à la réussite professionnelle et futur bon père, à n’en pas douter. Tout ce qu’il me fallait, vraiment.
Mais si le choisir, lui, c’est renoncer à tous les autres, pour moi, l’ex-croqueuse d’hommes... Aïe, aïe, aïe...
Qui peut croire, dans cette assemblée, que je sois capable de me ranger pour de bon? Puis-je le croire moi-même? Et surtout: pourquoi ne me suis-je pas posé cette question avant ? Gagnée par l’enthousiasme de Julien et celui de ma mère, prise dans le tourbillon des préparatifs de la noce, je me suis investie corps et âme dans le moindre détail. Je voulais que tout soit parfait, que les gens se disent ensuite : « Quel mariage fabuleux ! » Jusqu’à en oublier le principal ?
Et alors que toute l’assemblée semble suspendue à mes lèvres s’est projeté dans mon esprit le film de ma vie. Trois films plutôt, de trois futurs possibles si je dis oui... d’une réalité si troublante qu’ils ont suspendu le temps présent à cette question fatidique.

Informations sur le livre