La maison sans souvenirs

Auteur : Donato Carrisi
Editeur : Calmann-Lévy

Les faits évoqués dans le rapport de la police locale semblent anodins : peu après l'aube, deux promeneurs découvrent une voiture abandonnée dans les bois en Toscane, le pneu arrière crevé et les portières ouvertes. Mais un détail interpelle les forces de l'ordre : elles remarquent les traces d'une tentative de fuite et les effets personnels d'une mère et de son fils, disparus depuis des mois.

Lorsque l'adolescent réapparaît seul dans la vallée de l'Enfer, il se déclare l'auteur d'un crime effroyable.Et pourtant, l'hypnotiseur florentin Pietro Gerber, appelé à l'aide sur cette enquête, soupçonne que quelque chose d'autre, plus sinistre encore, est à l'origine du mal.
Dès lors, les événements macabres se multiplient et Gerber se retrouve piégé dans une énigme meurtrière où sa vie et celle du garçon seront gravement menacées.
Dans ce thriller psychologique d'une originalité ensorcelante, Donato Carrisi plonge le lecteur dans les abîmes de la conscience humaine.

Traduction : Anaïs Bouteille-Bokobza
21,90 €
Parution : Octobre 2022
352 pages
ISBN : 978-2-7021-8589-6
Fiche consultée 131 fois

Extrait

Poste de commandement des carabiniers
Unité forestière
Barberino Del Mugello

À l’attention de la Légion
CC Toscane – Florence
(Copie au Commandement interrégional CC Podgora)

Objet : Signalement de disparition (dossier no 66263707070VR)

Le 7 juin 2020 – à 6 h 23 environ – un couple de promeneurs signalait, par un appel au 112, une voiture abandonnée dans les bois au lieu-dit Valle dell’Inferno.

À la suite de l’envoi d’une patrouille au kilomètre 16 de la Route départementale 477, on a en effet retrouvé une Fiat Panda (immatriculée CR990FR) de couleur bordeaux. Le véhicule, garé au bord de la chaussée en direction du Passo della Sambuca, avait les portières et le coffre ouverts. Le pneu arrière gauche était crevé. La présence de la roue de secours sur l’asphalte et du cric inséré sous le véhicule indiquaient que le conducteur avait tenté de changer ce même pneu, une opération de toute évidence interrompue.

À l’intérieur de l’habitacle, on a retrouvé de nombreuses affaires personnelles appartenant visiblement à une femme et à un enfant, dont des vêtements, des couvertures et autres objets laissant présumer que la voiture en question constituait actuellement leur domicile.

L’examen de la carte grise a indiqué que la voiture, de quatrième main, a été achetée en 2017 par Mirbana Xhuljeta Laci, dite « Mirabelle », née en Albanie, âgée de 44 ans. La femme, qui réside en Italie depuis presque quatre ans, a été employée comme auxiliaire de vie chez plusieurs familles de la région du Mugello. Récemment, elle travaillait à la fois comme femme de ménage et plongeuse dans une pizzeria.

La femme vivait avec son fils de 12 ans, Nikolin, dit « Nico ».

Les conditions de vie précaires de la mère et de son fils étaient connues des services sociaux, notamment à cause des absences répétées du garçon à l’école.

Un dernier événement a pu confirmer que la femme et l’enfant se trouvaient bien à bord du véhicule : ils ont été vus la veille, à 18 heures environ, en train d’acheter des sandwiches à un distributeur automatique dans une station-service TotalErg située sur la commune de Piedimonte.

Depuis, aucune trace de la mère ni du fils.

En attente de nouvelles informations, nous vous prions de le signaler à toutes les unités du territoire.

Informations sur le livre