Plier bagage

Auteur : Daniel Saldaña Paris
Editeur : Metailié

En 1994, avant de quitter la maison, sa mère lui a offert un livre sur les origamis, elle les a embrassés, lui et sa grande sœur, et a laissé une lettre. Ce départ inattendu change l’équilibre familial, et le narrateur, du haut de ses dix ans, doit apprendre à vivre avec une sœur adolescente qui l’ignore et un père qui, jusqu’alors, n’était pour lui « qu’un élément parmi d’autres de l’infrastructure domestique, une sorte d’hybride d’animal de compagnie et d’appareil ménager ».

Mais l’abandon est pesant quand on n’est plus obligé d’aller à l’école et qu’on passe ses journées seul à faire des origamis, sans aucun talent apparent pour le noble art japonais, d’ailleurs. Fort de ses lectures de la série Choisis ta propre aventure, lassé par la « méchanceté en pantoufles » de son père et aidé par le petit ami de sa sœur, il décide de partir en bus à la recherche de sa mère à l’autre bout du Mexique.

Un roman faussement candide qui vous déchire le cœur, un voyage qui nous montre la cruauté du monde, mais aussi la tendresse désintéressée des inconnus. Un personnage principal qu’on n’oublie plus et une œuvre limpide sur la fin de l’enfance.

Daniel Saldaña Paris est né à Mexico en 1984. Romancier, essayiste, poète, il a vécu un temps en Espagne et au Canada, et travaille aussi comme éditeur. Il a été sélectionné par le Hay Festival parmi les 20 meilleurs écrivains de moins de 40 ans.

Traduction : François Gaudry
18,00 €
Parution : Avril 2021
192 pages
ISBN : 979-1-0226-1091-9
Fiche consultée 38 fois

La presse en parle

"Raconté à hauteur d’enfant" : cette expression peut annoncer le pire, ou le meilleur - de ce côté se situe Ce que savait Maisie, d’Henry James. Plier bagage, roman mexicain, se situe aussi du bon côté. Exempt de mièvrerie, il est habité par une intelligence des relations humaines et par une simplicité dans l’énonciation de la vérité.
Virginie Bloch-Lainé, Libération

Informations sur le livre